Forum PlanetGong

Le précédent forum PlanetGong avait plutôt bien marché, avant que son hébergeur ne nous ferme la porte. Nouvelle tentative un an après
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Planetgong.frPlanetgong.fr  Mauvaise Foi RecordsMauvaise Foi Records  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5320
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Jeu 28 Oct - 21:32

C'est que si l'on n'y prend pas garde, voici bientôt venir les temps d'hiver et l'on aura l'air tout cons avec nos discothèques pleines de refrains californiens et de soul torride. Autant se mettre au diapason de la saison : une petite dépression, ça ne tenterait personne?

Pour parler clairement, l'intérêt des musiques gothiques en tout genre ne réside pas dans les vocaux mongoloïdes, les basses péteuses, non plus que dans les synthés sous perfusion et les parties de guitares sous-mixées aux sonorités curieusement psyché en forme de toiles d'araignée.
Ce serait également mentir que de prétendre qu'il serait envisageable d'extraire de toute la vertigineuse production des "musiques dark" autoproclamées, quelque chose qui ressemblerait tant soit peu à une "chanson". Effort d'écriture? Art de la composition? Peuh.
Non: chacun sait fort bien que l'intérêt des "scènes" goth, cold, et toussa, c'est de côtoyer au ralenti des filles blafardes dégoulinantes de rimmel, harnachées de cuir noir et ficelées dans des résilles déchirées.
(D'où le tardif mais réel succès de cette scène perdurante qui a connu le malheur de dégénérer en mode: c'est que le noir, hélas (pour les goths et pour les autres), le noir c'est bien connu ça mincit. CQFD.)

Les go-goths entretiennent pourtant plus d'une similitude avec notre garage chéri: myriade de groupuscules éphémères, abscons autant qu'occultes, rigoureusement incapable de composer, totalement rebelles à la notion de production, confondant amateurisme et authenticité, et s'évertuant à reproduire avec un soin maniaque les deux ou trois traits caractéristiques des Pères Fondateurs. Pour tout dire, un charme d'un pittoresque certain finit par s'exhaler de la fréquentation prolongée de ces groupes aux noms si évocateurs: Guerre Froide, Trop Tard, Poésie Noire, Mephisto Waltz, Artefact, Gene Love Jezebel, Skeletal Family, Cemetary Girlz, Trisomie 21, Baroque Bordello, Martin Dupont...

En somme, malgré le rachitisme musical du style goth/wave, peut-être les lointaines rémanences psyché/glam sous perfusion kraftwerkiennes surprendront-elles quelques âmes charitables par ici. Pour commencer par les pierres angulaires, la géniale Siousxie, incroyablement et malsainement psychédélique (une sorte de Kate Bush épigone de Syd Barrett):


Les meilleurs, Bauhaus, reprennent T-Rex: le goth, c'est du glam en paillettes noires:


Sister of Mercy? De ces poseurs géniaux et grotesques, dont la poésie adolescente sonne idéale pour soirées entre anorexiques et faux schizos, on peut sourire (Andrew Eldritch! Doktor Avalanche! quand même, quel art du pseudo): n'empêche, ils ont happé dans leurs rangs la sublime Patricia Morrison, et tout le monde ne peut pas se vanter d'avoir accouché d'une chanson génératrice d'une demi-million de clones:
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5320
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Jeu 28 Oct - 21:56

Deuxième salve: après les Pères Fondateurs (on a épargné Cure et Joy Division, par trop évident), les références absolues des puristes.

Christian Death passe pour avoir inventé le Death Rock. J'ai jamais trop bien compris ce dont il était là question, vu qu'on retrouve exactement la même chose que chez les autres: ce chouette son de guitare grelottant écrasé par la rythmique robotique involontairement sexy, un chanteur prisonnier d'un caisson à oxygène étouffant dans les réverbérations de quelque grotte fétide, et de curieuses obsessions pseudo-satanisantes pour les déviances ordinaire de notre fin-de-millénaire apocalyptico-dérélicitueuse.
En somme, le Death Rock serait américain, le goth à la Sisters, anglais. Soit. N'empêche, ça a son charme interlope:


The Specimen
.
Très réputés parmi les amateurs. Alors eux... il faut les voir une fois dans sa vie. Un peu les YMCA/"Partenaire Particulier" goth.


Ah, alors, les Virgin Prunes, ça c'est le top de la crédibilité. Presque plus puriste que Laibach même. Le versant expérimental/inaudible du goth/batcave. Un mix de Alice Cooper pour la provoque facile (avec une bonne décennie de retard), de Captain Beefheart remaquillé Suicide pour l'inconfort volontaire d'écoute (bien entendu, sans l'inspiration de ces artistes). Un certain sens de l'humour macabre sauve néanmoins l'affaire. Des mecs capables d'enregistrer une litanie minimaliste d'un quart d'heure en répéptant en boucle "If I Die, I Die", ne peuvent être tout à fait mauvais (des voisins de U2, d'ailleurs; marrant, non?). Quelque chose qui ressemble presque à un truc humain:
Revenir en haut Aller en bas
Foxhole
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2447
Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 29 Oct - 9:40

Au titre du topic j'ai deviné direct qui en était le créateur. Smile
Mon père avait fait la première partie de Siouxie and the Banshees alors qu'ils jouaient avec Robert Smith c'est marrant. Par contre je crains d'être ignorante en matière de batcave. Tout juste si je connais Trisomie 21.
Revenir en haut Aller en bas
klingklang
Well Respected Man
Well Respected Man


Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 27/09/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 29 Oct - 14:56

@Foxhole a écrit:
Au titre du topic j'ai deviné direct qui en était le créateur. Smile
Mon père avait fait la première partie de Siouxie and the Banshees alors qu'ils jouaient avec Robert Smith c'est marrant. Par contre je crains d'être ignorante en matière de batcave. Tout juste si je connais Trisomie 21.

dans quel groupe jouait ton père ???
Revenir en haut Aller en bas
Foxhole
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2447
Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 29 Oct - 15:12

Rien de bien connu je pense qu'ils ont changé de nom plusieurs fois... C'est Siouxie qui jouait avec Robert Smith, je précise parce que c'est pas hyper clair.
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4126
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 29 Oct - 15:19

J'ai hate d'écouter tout ça, ça risque d'être édifiant. Je me soupçonne même d'avance d'y éprouver du plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
klingklang
Well Respected Man
Well Respected Man


Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 27/09/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 29 Oct - 15:29

@Foxhole a écrit:
Rien de bien connu je pense qu'ils ont changé de nom plusieurs fois... C'est Siouxie qui jouait avec Robert Smith, je précise parce que c'est pas hyper clair.

curieux de savoir quand même le nom , le lieu et la date (non je ne travaille pas pour les RG !) parce que c'est pas si anodin tout de même pour un groupe français d'avoir fait la première partie de Siouxie !

pour info Robert Smith a joué live avec eux en 79 et plus tard entre 82 et 84 .
Revenir en haut Aller en bas
Foxhole
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2447
Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 29 Oct - 15:37

@klingklang a écrit:
curieux de savoir quand même le nom , le lieu et la date (non je ne travaille pas pour les RG !) parce que c'est pas si anodin tout de même pour un groupe français d'avoir fait la première partie de Siouxie !

pour info Robert Smith a joué live avec eux en 79 et plus tard entre 82 et 84 .

Ouais ça devait être aux alentours de ces années, ils s'appelaient probablement les Autres à l'époque, pis je pense que c'était au Palais d'Hiver à Lyon (j'ai retrouvé la trace d'un concert de 84 ici ). Ça te va ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Foxhole
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2447
Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 29 Oct - 15:40



Uhu ça marche, ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Foxhole
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2447
Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 29 Oct - 15:48





Mmm quoique ça c'est peut-être trop pêchu nan ?
Notez le break immonde à 2:40.
Revenir en haut Aller en bas
klingklang
Well Respected Man
Well Respected Man


Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 27/09/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 29 Oct - 16:37

@Foxhole a écrit:
@klingklang a écrit:
curieux de savoir quand même le nom , le lieu et la date (non je ne travaille pas pour les RG !) parce que c'est pas si anodin tout de même pour un groupe français d'avoir fait la première partie de Siouxie !

pour info Robert Smith a joué live avec eux en 79 et plus tard entre 82 et 84 .

Ouais ça devait être aux alentours de ces années, ils s'appelaient probablement les Autres à l'époque, pis je pense que c'était au Palais d'Hiver à Lyon (j'ai retrouvé la trace d'un concert de 84 ici ). Ça te va ? Wink

Muchas gracias !!! (mais le lien marche pas !)
Revenir en haut Aller en bas
Foxhole
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2447
Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 29 Oct - 17:36

Mince désolée bah de toutes façons c'est juste écrit la date ça n'a pas un intérêt majeur... De rien ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 29 Oct - 23:40

Arf ! quand Béroalde lance un sujet, ça rigole pas : le poids des intros, le choc des vidéos (ou l'inverse) pirat

(note : question smileys gothisants susceptibles de ponctuer les débats entre une quinzaine de coming-out et une vingtaine d'exhumations d'obscurités, nous nous trouvons fort dépourvus)

D'abord, on peut remarquer que même les grands Bauhaus n'échappent pas, quand il s'agit d'illustrer leurs morceaux, aux clichés goths gros comme les tours de Notre-Dame : et vas-y que je me jette contre les murs, que ça tremble et que ça nous joue sa caricature de psychotique à deux doigts de baver en roulant des gros yeux cerclés de noir.
Pouf pouf, il y a décidément une très grosse part du décorum, du grand-guignol, du sur-jeu de son petit malheur et de sa petite auto-torture mentale propres à ce courant qui m'empêchera à jamais d'adhérer au "délire". Rolling Eyes

(mais je note avec plaisir qu'ont été évoqués dès le départ les jouissivement comiques Poésie Noire et Déjà Mort^^)
(The Specimen, ça vaut son pesant de crottin, mais c'est moins drôle, tout de même. Cela dit je me suis demandé si le guitariste fait exprès, à un moment, de s'accrocher le manche dans les toiles d'araignée dignes d'un décor d'Ed Wood Laughing)

Pour ce qui est de Siouxsie, je ne connais guère que The scream (pas vraiment réussi à rentrer dedans, il faut que j'y revienne) et ce très bon A kiss at the dreamhouse :



avec un faible pour Circle (j'ai une inextinguible attirance pour les musiques répétitives) :


Par quels disques je pourrais continuer ? Juju ? Kaleidoscope ?

Aussi, on peut évoquer le premier Dead Can Dance, orienté goth avant qu'ils ne partent creuser leur propre sillon (déjà bien en germe ici) :


Et puis pour ceux et celles qui ne connaîtraient que peu, ou pas du tout Bauhaus, je les incite trèèèèèèès vivement à se pencher sur le premier, In the flat field :

Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Sam 30 Oct - 0:01

Sinon, pour ce qui est de Sisters Of Mercy et Christian Death, je tenterai le coup avec la compile et l'album d'où sont extraits les titres sus-cités, mais je crains que ce ne soit quelque peu saoulant sur la longueur... On verra bain.
Les Virgin Prunes, j'avais souvenir d'un album écoutable voire plutôt bon, mais faut dire que ça remonte à un fichu bail.

Dans mes réflexions (toutes proportions gardées), je me disais que de toute façon il n'y a pas de coupure nette entre la scène goth et le post-punk. Si on songe aux premières années de la carrière de Robert Smith, c'est clair.
On peut aussi penser à PIL (le point commun évident avec Bauhaus étant d'avoir un bassiste lourdement imprégné de dub), entre autres à cause de ce disque décharné jusqu'à la folie, Flowers of romance (et la pochette, n'est-ce pas...) :



Et puis Wire, z'avait pas déjà un peu versé dans le gothique, à l'occase, sur 154 ?



Revenir en haut Aller en bas
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 8062
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Sam 30 Oct - 11:18



Je crois que ça appartient au mouvement goth. J'en ai déjà parlé ici. Groupe français des années 80, je n'en sais pas beaucoup plus, en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5320
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Dim 31 Oct - 16:29

@Dahu Clipperton a écrit:
de toute façon il n'y a pas de coupure nette entre la scène goth et le post-punk.

Exactement, et c'est pour cela qu'on a pris la liberté d'aborder le sujet ici.

Fox m'a honteusement volé la primeur d'Alien Sex Fiend, sans doute l'un des groupes les plus barrés et captivants du genre. De longs trips acides convulsifs sous influence stoudgiennes joué par d'authentiques extraterrestres vénusiens.
Si les planetgongueurs ne devaient écouter qu'un truc ici à part Bauhaus, ce seraient eux.

Les premiers Bauhaus, donc, indispensables pour tous les afterpunkeurs soucieux de leur hygiène sonique, évoquons aussi leur deuxième, un beau recueil de tubes potentiels si tant est qu'on puisse parler ainsi:
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5320
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Dim 31 Oct - 17:10

En France, on s'y entend en afterpunk/cold/synth-pop.

Inutile de présenter Kas Product. Cool à en geler sur palce, tubesque et ultrasexy. A-t-on jamais fait mieux chez nous que Mona Soyoc?


Norma Loy, un de ces intéressant petits groupes, mineurs mais très étranges. Citant Velvet, Piaf, Suicide et Stoudgies sur fond de rythmiques minimalistes et nappes de synthés analogiques, ces gens-là sont lettrés mais impressionnent surtout sur scène par leur authentique théâtralité, incluant des performances inquiétantes de danse buto.


Plus osbcur, encore plus loin dans le mauvais goût, Neva, autre groupe culte de deathrock d'antan dont le fondateur Jacquy Bitch, oeuvre encore, toujours étonnant sur scène lui aussi. Kitsch, mais que voulez-vous, on a un faible pour ces machins tordus théâtraux à production squelettique:
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5320
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Mer 3 Nov - 19:19

Nous avons le plaisir d'annoncer que le contenu de ce topic a été agréé et certifié scientifiquement fiable, par notre comtesse basse-de-cave préférée, arbitre officielle des élégances dans le gotha des soirées d'outre-tombe helvètes.
On va fêter ça par une salve de puriste.

Du batcave bien réfrigéré, Skeletal Family. Malgré une belle gamme de clichés (oh! non! pas encore le coup des carillons en intro...) et le filet de voix de la chanteuse à tignasse pétard rose, qui nous parvient comme de derrière un hygiaphone planqué au fond des catacombes lointaines de la zone industrielle d'une quelconque sous-préfecture frontalière, ce groupe avait une petite sensibilité qui l'a quasi amené à écrire parfois des semblants de mélodies de tubes potentiels... enfin, tout est relatif.
Autre singularité: un saxo enroué, qui achèvera de faire fuir les gens de goût égarés en ces pages.


La grande famille goth, d'une largesse d'esprit assez peu égalable, compte même des Belges en ses rangs. En général ils pratiquent l'EBM (electronic body music enfin je crois, pour les profanes).
Le synthé ferait d'abord croire à du Alphaville, mais les impassibles androïdes réfrigérés du Neon Jugement ressemblent tant à une association entre Patrick Swayze et le Yves Adrien növö époque Orphan qu'il est difficile de s'empêcher de trouver ça cool.


Pour finir, une dinguerie plus récente: "Zombie Haute Couture" parles Slovaques The Last Days of Jesus. Le ramage est digne du plumage:
"Gimmie some spooky organ, man..."
...
"More spooky..."
...
"Come on man, more spooooky..."
...
Yeaaaaahhhh, spooooooooky."
Une grand-messe cabaret-deathrock, joliment déglinguée et pince-sans-rire. Mmmmm, on pourrait comparer à ce qui serait advenu si Queen avait été un groupe no-wave reprenant du Bauhaus avec des transfuges des Musclés.
Revenir en haut Aller en bas
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 8062
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Mer 3 Nov - 19:48

Ahah! Cette image! Y a des gars cinglés, hein... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Ven 1 Avr - 23:41

Comme de bien entendu, ce topic était planqué... dans les caves du forum (et ça a même pas attendu l'hiver pour sombrer)

Là tout de suite, j'étais en train d'écouter l'album tout frais (sic) des Australiens de Slug Guts :

A peu près à pile au centre du triangle goth/post-punk/cold-wave (avec des semblants d'échos gun-clubbiens / bad-seedesques-circa-85 qui barbotent dans des flaques de réverb douteuse), y a comme qui dirait moyen que ça puisse te titiller, Béro Wink Smile Very Happy

Hy-per-mo-der-ne comme son, z'ont du être enfermés dans une cave depuis 86, c'est sûr :
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5320
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Sam 2 Avr - 11:13

@Dahu Clipperton a écrit:


Shocked
bounce bounce bounce Merci Dahu!
Eeexxxcelllent, quoiqu'un peu long, mais le défaut est commun. Rien à redire: vraiment une touche assez forte, avec ses échos Cave/Gun Club qui épaississent le brouet goth basique et pourraient peut-être parler aux autres forumeurs (même si doute et circonspection).
Moi aussi, ça me fascine toujours, cette intemporalité figée du son gotheux.
Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Sam 2 Avr - 11:24

@Béroalde De Fuzz a écrit:
quoiqu'un peu long

Je trouve aussi, mais faut voir que c'est le morceau le plus long de l'album, tous les autres sont aux alentours des 3 minutes Wink
Par contre, guère convaincu par le chant (assez braillard et informe) sur les quelques vidéos live auxquelles j'ai jeté l'oreille, malgré tout le groupe maîtrise vraiment ce son bien "swamp", poisseux en diable.
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4126
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Sam 2 Avr - 11:46

Je me suis fait toutes les vidéos de la page 2 hier soir. Je vais essayer de réécouter tout ce qui a été posté dans ce topic, car un truc m'interpelle... Je crois bien avoir tout aimé...

Gasp... serai-je en fait au fond de moi-même... un goth ?

La dernière chanson postée par Dahu m'a bien plu en tout cas. C'est le même label que le dernier Timmy's Organism non ? Ils en ont beaucoup des comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Sam 2 Avr - 11:57

@Urizen a écrit:
C'est le même label que le dernier Timmy's Organism non ?
C'est ça ! je me demandais ce que le design de la pochette me rappelait, merci Urizen Wink

Citation :
Ils en ont beaucoup des comme ça ?
Ah bah on peut pas dire que l'album des Slug Guts manque de cohérence (à en friser le, hum, monolithisme) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5320
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   Sam 2 Avr - 11:59

@Urizen a écrit:
un truc m'interpelle... Je crois bien avoir tout aimé...

Gasp... serai-je en fait au fond de moi-même... un goth ?

Shocked TOUT?

Kas Product, il faut. Normay Loy, Last Days of Jesus, c'est du pas ordinaire, soit.
Mais si tu as aussi admis Neon Judgment, NEVA et SKELETAL FAMILY... mon pauvre (je me sens dans la peau du médécin qui vient de détecter une saloperie incurable)... tu es mal barré.
(Cela dit, c'est vrai que l'axe Gun Club/cave ça prédispose.)

(Mouarf, si j'étais plus doué en photoshoppage, il aurait fallu reprendre ta photo du tronchoscope en la barbouillant de rimmel visqueux.)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Frissons, rimmel et toiles d'araignée: cold/goth et batcave
» [Rech] araignée promo live a bercy
» Cold Void Emanations
» James Brown : Cold Sweat (1967)
» Cold Case

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum PlanetGong :: Dialogues Rock'n'roll :: Parlons musique...-
Répondre au sujetSauter vers: