Forum PlanetGong

Le précédent forum PlanetGong avait plutôt bien marché, avant que son hébergeur ne nous ferme la porte. Nouvelle tentative un an après
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Planetgong.frPlanetgong.fr  Mauvaise Foi RecordsMauvaise Foi Records  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Puck
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 6817
Age : 34
Localisation : La Roche
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"   Mar 14 Oct - 13:37

Un groupe dont je parlai hier sur le chat, et qui me semble être l'un des rares du genre (le black metal) à mériter une écoute de la part de n'importe quel amateur de musiques déroutantes.

http://www.deezer.com/#music/album/126908

Une petite chro écrite par moi même dans ma folle jeunesse.

Sigh est un groupe déroutant peu connu dans nos
contreés. Ce combo japonais issu de l’école Black de la fin des années
80 et qui a débuté sur le label de Euronymous, est arrivé en une
décennie à la quintessence du mélange musical. Ils ont, avec ces
albums, poussés le Black Metal à un de ses extrêmes, le mélange musical
à tout va, miraculeusement réussi et malheureusement indescriptible
pour un chroniqueur amateur tel que moi.

Ecouter un album de Sigh est en fait une expérience très
personnelle, cette musique issue du black qui en garde un chant grogné
(discret, très intégré au reste) vise à créer une ambiance très
marquante par des arrangements musicaux en tous genre, pouvant passer
d’un extrême à l’autres en quelques secondes, et ce plusieurs fois dans
une même compo. Pourtant ce mélange baroque – de black, de jazz, de
soli du guitare au son bluesy ou rock, d’instrumentations orchestrales
type Lac des Cygnes ou autres inventions inattendues (comme la guitare
hawaiienne de Black Curse, entre deux gros riffs et chant black) – a
une unité propre, plus que cela ces genres ne se télescopent pas mais
se chevauchent et se mélangent tous. Et rapidement, après l’étonnement,
l’auditeur chanceux trouvera une sensibilité inattendue, une quête
perpétuelle d’émotion dans le chaos apparent (l’auditeur malchanceux
détestera et n’arrivera pas à entrer dans la danse).

A l’image de son ouverture, Dread Dreams n’a de cesse de changer
de direction. Le Diabolic Suicides qui débute l’album nous lance dans
un riff rejoint par un chant black, mais avant qu’on ait pu y faire
attention, on passe sur un solo au son très 70’s vers un nouveau riff,
puis un break nous apporte son lot de guitare acoustique envoûtante, et
ça repart sur un riff lorsqu’on découvre que des arrangements de cordes
accompagnent ça… Et que des chœurs s’imposent quelques secondes avant
un retour basique à un riff black répétitif sur lequel plane des sons
étranges, finalement remplacés par un autre arrangement d’orchestre… Ca
c’est pour la première impression, et ça dure tout le temps (le morceau
se termine sur une fanfare… si si, et c’est beau en plus), sans
pourtant empêcher qu’après quelques écoutes on connaisse l’album par
cœur. Ce patchwork très coloré se révèle étonnamment digeste et facile
à intégrer par rapport à la densité de son contenu.
Cette capacité à accrocher l’auditeur vient d’un travail très soigneux
de la mélodie. Tout est extrêmement finement imaginé pour créer une
mélodie marquante, et ce depuis les soli d’un feeling rare (le premier
de In The Mind Of A Lunatic est pour moi l’un des meilleurs de tous les
temps) jusqu’aux arrangements classiques. Chaque changement de ton
musical est si bien placé que l’abandon du premier ne choque pas et que
le second monopolise tout de suite l’intérêt de l’auditeur.

L’impression finale laissée par Dread Dream quand on l’a bien
écouté est celle d’une ambiance sombre et mélancolique digne d’un grand
film d’horreur où plane un esprit de folie, et c’est là le talent du
combo : parvenir à ne laisser que l’ambiance. On oublie vite les
éléments variés qu’on a entendu pour n’en garder que la somme. Alors
pour tous ceux qui se pensent un minimum ouverts, pour les amateurs
d’expérimentations musicales qui n’ont pas peur des bases black ou pour
les amateurs de black qui veulent aller beaucoup plus loin dans la
mélodie que le black symphonique, cet album (considéré comme le
meilleur de Sigh) est un chef d’œuvre à ne pas manquer. Un album parmi
les rares qui même sans qu’on s’intéresse à leur genre musical peuvent
pour tout à chacun constituer un disque culte…

…Quand le grandiose Divine Graveyard s’achève (cordes, chœurs,
cuivres dantesques…), on n’est plus dans le même monde qu’avant. Rien
de malsain là-dedans seulement comme pour un grand roman ou un grand
film, notre esprit reste accroché dans cet univers.
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Taulier
Taulier
avatar

Nombre de messages : 11963
Age : 37
Localisation : Pêêêêêêris
Humeur : Nostalgique
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"   Mar 14 Oct - 13:52

Putain t'es ambitieux sur ce coup là !

Je suis désolé mais je ne peux pas m'empêcher de rigoler quand j'écoute ce genre de musique. A partir où j'entend la voix d'orque du type, c'est plus fort que moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planetgong.fr
Puck
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 6817
Age : 34
Localisation : La Roche
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"   Mar 14 Oct - 14:05

ZiGGy a écrit:
(l’auditeur malchanceux détestera et n’arrivera pas à entrer dans la danse).
Ca ne vaut pas le coup que je parle de FINNTROLL ou DIE APOKALYSTISCHEN REITER alors ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"   Mar 14 Oct - 20:20

Si, si, essaie. Moi je suis marié à une gothique et le black metal, quand il est super kitsch, me fait bien marrer.

Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed




Bon, faut rester discret, j'ai pas envie de me faire kicker...
Revenir en haut Aller en bas
Puck
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 6817
Age : 34
Localisation : La Roche
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"   Mar 14 Oct - 20:33

Die Apokalyptischen Reiter c'est bien kitsch, avec claviers bomtempis et tout. Encore plus sur l'album suivant, Have a Nice Trip (au passage, ces titres... !!!). D'un autre côté il en découle que c'est aussi plus fun et entrainant que 99.9% de la production black metal.
Du coup ça vol bien plus haut que le trucs black sympho vraiment pompier comme Dimmu Borgir ou Cradle of Filth, et c'est moins inabordable et premier degré que le "true black" à la Mayhem ou autre Darkthrone. Un truc qui trouve grace à mes oreilles tout en etant serieux, c'est Emperor, le temps d'un album ou deux, mais c'est bien tout, et ça demande à être sensible à une musique qui ne vaut que par l'ambiance dégagée.
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"   Mar 14 Oct - 20:48

Yep, ce qui est troublant avec Emperor ainsi qu'avec tout vrai black metal, c'est que c'est avant tout une musique d'ambiance (contrairement à Cradle, qui demeure avant tout une musique pour rire).



Bon, quitte à troller, je suis totalement incapable de résister au plaisir de caser ici un grand moment d'art contemporain.
Dans le clip d'Immortal qui va suivre, indispensable à la culture d'un honnête homme contemporain (j'évite le trop célèbre "Call of the wintermoon"), tout est imparable: looks merveilleux tout droit sortis d'un nanar post-apocalyptique, poses de méchants charismatiques creveurs d'écran, art brillant de la mise en scène cinématographique jamais à court d'idée (ne pas manquer le grand moment qui illustre le solo, à 4:10 environ).

Revenir en haut Aller en bas
Puck
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 6817
Age : 34
Localisation : La Roche
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"   Mer 15 Oct - 0:51

Tiens je l'oubliai, mais imagerie mise à part, Immortal est aussi un des groupes plus que potables voisinant le "true". Enfin c'est pas Transilvanian Hunger ou Panzer Division Marduk, ça reste musical.
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Taulier
Taulier
avatar

Nombre de messages : 11963
Age : 37
Localisation : Pêêêêêêris
Humeur : Nostalgique
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"   Mer 15 Oct - 10:53

Autant je conçois qu'on puisse se bidonner en regardant cette vidéo (manifestement destinée à effrayer les moins de 6 ans), autant j'ai du mal à imaginer écouter ça au premier degré.

Je le vois plus en bande-son d'un bon nanar façon Mad Movies (monstres ringards et gros nénés).

J'adore ces batteries frénétiques dans le métal qui omettent toute idée de rythme. On a l'impression d'entendre le sèche-linge quand il est à vitesse maximale (et qu'il fait trembler la moitié de la pièce)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planetgong.fr
Puck
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 6817
Age : 34
Localisation : La Roche
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"   Mer 15 Oct - 13:56

Ah mais faut pas confondre la batterie dans le metal, qui commence tout à fait classiquement, évolue vers la double grosse caisse avec le speed et le thrash... et la batterie black metal avec la systématisation pas toujours heureuse des blast beat !!! Parce que hors metal extreme, c'est extremement rare le blast beat, à part quelques groupes qui veulent donner une illusion de vitesse à tout prix.

edit : Dans des domaines moins extrêmes/risibles que le black metal, quelques définissions : http://inoxydable.over-blog.com/categorie-748606.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"   

Revenir en haut Aller en bas
 
SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SIGH "Scenario IV: Dread Dreams"
» SWEET DREAMS " hollywood (disco star) " 77
» Le groupe Wu-Tang Clan et la chanson "Our Dreams"
» Mon 1er album autoproduit sur bandcamp,"Fragments of Dreams"
» "Sing a Simple Song" ou le riff magique

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum PlanetGong :: Dialogues Rock'n'roll :: Parlons musique...-
Répondre au sujetSauter vers: