Forum PlanetGong

Le précédent forum PlanetGong avait plutôt bien marché, avant que son hébergeur ne nous ferme la porte. Nouvelle tentative un an après
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Planetgong.frPlanetgong.fr  Mauvaise Foi RecordsMauvaise Foi Records  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Binic 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Puck
Warrior On The Edge Of Time
Warrior On The Edge Of Time
avatar

Nombre de messages : 6785
Age : 33
Localisation : Brubet
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Binic 2015   Ven 24 Juil - 9:52

Échec critique de ma part, je ne lisais pas le programme dans le bon sens. Honte sur mon âme.

Je vais me faire un programme aussi. J'ai un peu le même dilemme, mais il sera simple à résoudre puisque ce sont des groupes qui ne me branchent que très moyennement : j'oscillerai entre les uns et les autres, et tant mieux pour celui qui parviendra à me captiver.
Revenir en haut Aller en bas
Puck
Warrior On The Edge Of Time
Warrior On The Edge Of Time
avatar

Nombre de messages : 6785
Age : 33
Localisation : Brubet
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Binic 2015   Ven 24 Juil - 11:08

J'ai fais un petit tableur avec les horaires précis, pour ceux qui veulent se faire un programme avec une vision rapide des trucs qui se chevauchent :

https://drive.google.com/open?id=0B82tePRThbWYMVZWN3ZrMlc4U3c

Ca déconne pour l'affichage, il faut "ouvrir" le fichier pour avoir la mise en page correcte.
Revenir en haut Aller en bas
Puck
Warrior On The Edge Of Time
Warrior On The Edge Of Time
avatar

Nombre de messages : 6785
Age : 33
Localisation : Brubet
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Binic 2015   Ven 24 Juil - 12:05

Le vendredi c'est surtout entre Son of Dave et JC Satan, qui ne passent qu'une seule fois et pile en même temps, que ça va être dur. Frustration c'est possible d'en faire un gros bout et de rater la fin (et de voir Henry's Funeral Shoe dimanche).

Samedi, ça s'enchaine tranquilou pour moi.

Dimanche, beaucoup plus dur, va falloir rater des bouts de Hipbone Slim, Kaviar Special et Regal pour voir de tout, et le soir se priver d'un troisième Shake it like a Caveman pour voir correctement les Madcaps et les Sonics.
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4061
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Binic 2015   Ven 24 Juil - 13:07

@Puck a écrit:
Le vendredi c'est surtout entre Son of Dave et JC Satan, qui ne passent qu'une seule fois et pile en même temps, que ça va être dur. Frustration c'est possible d'en faire un gros bout et de rater la fin (et de voir Henry's Funeral Shoe dimanche).

Samedi, ça s'enchaine tranquilou pour moi.

Dimanche, beaucoup plus dur, va falloir rater des bouts de Hipbone Slim, Kaviar Special et Regal pour voir de tout, et le soir se priver d'un troisième Shake it like a Caveman pour voir correctement les Madcaps et les Sonics.

Kaviar et Hipbone Slim passe avec des horaires avantageuses et sur de meilleures scènes le samedi, donc c'est pas trop grave, Regal aussi mais à 17h sur la scène de la Banche, donc je favoriserai ptête la date du dimanche pour ces derniers.

Je suis plus emmerdé concernant Harlan T. Bobo (je sais que ça parle pas forcément à tout le monde) à cheval entre Tijuana Panthers et Madcaps, qui plus est sur la grosse scène, ça dépendra probablement de ce que donnent les Tijuana Panthers en live.

Edit : j'irai consulter ton tableau cet aprem pour comparer  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Puck
Warrior On The Edge Of Time
Warrior On The Edge Of Time
avatar

Nombre de messages : 6785
Age : 33
Localisation : Brubet
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Binic 2015   Ven 24 Juil - 13:16

J'ai partagé la version neutre pré-sélection perso, je me garde mon édition avec des dégradés de couleur selon les envies.
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4061
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Binic 2015   Ven 24 Juil - 16:51

(Il a fallu que je fasse une demande d'accès, je sais pas si c'est normal ?)
Revenir en haut Aller en bas
Puck
Warrior On The Edge Of Time
Warrior On The Edge Of Time
avatar

Nombre de messages : 6785
Age : 33
Localisation : Brubet
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Binic 2015   Ven 24 Juil - 17:23

Ah non, fausse manip de ma part. Je l'ai remis en public.
Revenir en haut Aller en bas
ratel
Dandy
Dandy
avatar

Nombre de messages : 821
Localisation : à l'église du coin
Humeur : make a joyful sound onto the lord !
Date d'inscription : 06/10/2013

MessageSujet: Re: Binic 2015   Lun 27 Juil - 11:45

bon ben eul ratel l'est toujours pas sûr de pouvoir y être...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rawbluesparis.fr
Puck
Warrior On The Edge Of Time
Warrior On The Edge Of Time
avatar

Nombre de messages : 6785
Age : 33
Localisation : Brubet
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Binic 2015   Mer 29 Juil - 9:02

Cette année va être deprimante en terme de public absent on dirait. Sad
Allez, que peut on faire pour permettre ta venue ?
Revenir en haut Aller en bas
Puck
Warrior On The Edge Of Time
Warrior On The Edge Of Time
avatar

Nombre de messages : 6785
Age : 33
Localisation : Brubet
Humeur : Skyzophonique
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Binic 2015   Mer 29 Juil - 10:48

J'apporte un kilo de saucisson (et peut etre de la biere), va falloir des gens pour les manger. Smile
Revenir en haut Aller en bas
beat4less
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11698
Age : 37
Localisation : Saint-Ouen
Humeur : Space is deep
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Binic 2015   Ven 31 Juil - 8:50

le rebelle ultime
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4061
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Binic 2015   Lun 3 Aoû - 18:50

Je lance les hostilités :




Les têtes d’affiches :

JC Satàn : Vu d’assez loin, en compagnie de gongueux, le groupe a envoyé du très lourd en terme de son, comme à son habitude, mais la surpopulation et la scène en extérieur n’étaient pas forcément les conditions optimales pour profiter du set.

Forever Pavot : Même si le groupe m’a semblé rechercher plus de groove sur scène que sur disque, le constat reste le même, passé la première minute de chaque morceau, qui séduisent par leurs arrangements chiadés et leurs sonorités, j’ai l’impression que la chanson se met à tourner à vide, et je m’ennuie assez rapidement.

Frustration : Un groupe de scène particulièrement solide et efficace, rien à dire, un très bon moment de live, même si c’est pas le genre de disque que je fait beaucoup tourner chez moi.

The Sonics : Rien à redire, même si il était quasi-impossible de s’approcher de la scène, le son était parfait, la section rythmique musclée, la guitare tranchante à souhait, et Gerry Roslie plus en forme que dans mes souvenirs d’il y a 2 ans. Une mauvaise version de Louie Louie et de la pub un peu grossière pour leur dernier album n’auront pas suffit a gâcher ce grand moment, les nouveaux morceaux parvenant étonnamment bien a se mêler au classiques pour apporter un peu de fraîcheur a tout ça. Je ne vois pas bien ce qu’on aurait pu espérer de plus de leur part.
 




Les valeurs sures :

Kaviar Special : Leur premier concert le samedi semble avoir à peu près fait l’unanimité. Tendu, nerveux, énergique,  suffisamment pop pour imposer durablement leurs ritournelles dans les esprits et assez violents pour foutre des baffes aux garageux endurcis. Avec une reprise de Bare Wires peut-être supérieure à l’originale à la clef. Leur deuxième passage le dimanche aura semblé un peu fade en comparaison.

Delaney Davidson : On aura entendu beaucoup de choses contradictoires sur Delaney Davidson qui a clairement divisé le public. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié ses morceaux, franchement bien foutus, ainsi que les interventions d’Isobel Garcia qui permettaient au concert de ne pas s’enliser. Bien sûr, il faut pouvoir supporter les longues minutes d’enregistrement de boucles (rythmes et lignes de guitares)  qui donnent leur corps au différentes chansons.

Henry’s Funeral Shoe : On ne les avait pas revu à Binic depuis 4 ans, et je craignais un peu que le son du groupe se soit émoussé entre temps. Au contraire, un son parfait (voir carrément surpuissant lors de leur passage sur La Banche) et un enthousiasme intacte leur auront assuré deux set convaincants, façon AC/DC sous speed.

Hipbone Slim and the Kneetremblers : Imperial comme toujours, Hipbone Slim s’est imposé avec classe et évidence, faisant twister jusqu’aux punks à chiens bourrés à la 8°6.

Regal : Une fois n’est pas coutume, voilà un groupe qui s’est beaucoup mieux approprié la grande scène que la Cloche, signant un concert ample et généreux sur la Banche, avec un son parfait, des mélodies à tiroir qui restaient intelligibles et des montées en puissance assez impressionnantes.  Le concert du dimanche sera un petit peu plus poussif.
Tijuana Panthers : Vu de loin, et un peu saoul, sur la banche, le groupe aura assuré un set plus que correct le dimanche sur la Cloche.  Les chansons s’avèrent assez irrésistibles malgré des arrangements plutôt lo-fi qui empêchent au groupe de sonner vraiment « plein », laissant quelques spectateurs dubitatifs.
 




Les concerts agréables :


Hot Flowers : Un duo garage proche de l’indie-rock, plutôt tranchant et efficace du côté instrumental. On regrettera seulement l’aspect vocal assez commun, qui ne permet pas au groupe de mettre pleinement en avant son originalité.
La Bastard : Ecouté depuis la plage, le groupe m’a semblé plutôt efficace dans son genre, particulièrement énergique malgré un léger manque d’originalité.

James Finch Jr : Musicien auprès de Sonny and The Sunset et Kelley Stoltz, le concert d’ouverture du festival par le californien aura été une surprise plutôt agréable, simple sans prétentions, déroulant une pop estivale sympathique quoiqu’un peu consensuelle.

LA Bastard : Écouté depuis la plage en partageant un saucisson, le groupe m'a semblé plutôt efficace dans son genre, malgré un léger manque d'originalité.

The Madcaps : Leur dernier passage au Mondo Bizarro ainsi qu’un premier album bluffant m’avaient tellement convaincu que j’en avais presque oublié mes réserves  antérieure, j’ai donc été légèrement déçu par un groupe au savoir-faire évident, mais un peu trop sage et scolaire sur scène. 


 
Les bonnes surprises :


LAME : Le trio italien n’a pas beaucoup fait parler de lui à Binic, et je n’ai pas l’impression que ça ai emballé beaucoup de monde. Le premier concert le samedi était pourtant parfait de mon point de vue, dans un registre garage mais avec des chansons plutôt plus élaborées que la moyenne.

Chouette : Les jeunes bretons ont signé un concert de très bonne facture,  où les compos étaient peut-être encore un peu inégales, mais dont les meilleurs moments faisaient vraiment mouche, où où les changements de chanteurs (–euse) et les mélodies étaient plutôt bien sentis.

Blues Against Youth : Très bon One-Man-Band italien, dont les morceaux sont suffisamment variés pour convaincre au-delà des uniques  amateurs du genre.


 
Les déceptions  :


Ron S. Peno : Difficile de parler de déception puisque de nombreux observateurs avaient rapidement repéré le nom de la futur tête de turc du festival. Outrancièrement  théâtral sur une musique pas spécialement marquante d’ailleurs, le vieil australien aura découragé même les observateurs les plus motivés.

Urban Junior : Le grand moment de WTF ? du festival (il en faut toujours un), je n’ai toujours pas compris ce qui se passait sur scène, mais tout cela paraissait particulièrement absurde.

Dividers : Assez bizarrement, ce groupe semble a priori avoir tout pour me plaire, morceaux en forme de cavalcade avec de petits effets western et un son un peu musclé. Je me suis pourtant copieusement ennuyé pendant toute la durée du set. Peut-être à revoir dans une salle.

Ought : Vu de très loin, en état d’ébriété avancé, et après Hipbone Slim, il faut dire qu’il y avait peu de chance pour que je sois réceptif a ce concert dont je n’ai pratiquement autant souvenir.
 


Pas vus cette année :


Escobar 
Hummingbird 
Harlan T. Bobo 
Crank
Shake it like a Caveman
Go ! Zilla
Son of Dave
Bed Bunker

Avenue Z


Voilà, une belle édition du point de vue de la programmation, avec peu de de têtes d'affiches mais surtout très très peu de déchet. (Même si on regrettera peut-être que ça manquait de groupes aux racines vraiment blues).A contrario, la surpopulation m'a semblé atteindre de nouveaux records, et surtout la mixité du public (l'une des grande richesse du festival a ses débuts, qui confrontait essentiellement des amateurs venus d'un peu partout au public des vacanciers hagards débarqués là par hasard) commence à témoigner de ses limites, le festival rameutant de plus en plus d'olibrius se souciant assez peu de la musique alors même qu'il devient de plus en plus difficile de s'approcher des scènes sans avoir à jouer des coudes.
Revenir en haut Aller en bas
Margaret
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2227
Humeur : pon pon pon pon
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Binic 2015   Jeu 6 Aoû - 10:47

Merci Urizen !! Un vrai plaisir de lire ton compte-rendu de festival, surtout quand on n'a pas pu y assister. Wink
Quelqu'un a pu voir Shake it like a caveman ? Qu'est-ce que ça a donné ?
Revenir en haut Aller en bas
John the revelator
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 7245
Age : 31
Localisation : Dépôts würmiens fluvio-glaciaires
Humeur : Changement climatique
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Binic 2015   Jeu 6 Aoû - 11:47

Merci Urizen Cool Désolé de n'avoir pu en être.

Encore raté Regal, ça devient une malédiction personnelle (pourtant ils sont basés à Lille je crois Rolling Eyes).
Revenir en haut Aller en bas
beat4less
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11698
Age : 37
Localisation : Saint-Ouen
Humeur : Space is deep
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Binic 2015   Jeu 6 Aoû - 12:07

J'ai vu (ou me souviens de) moins de trucs qu'Urizen

Parmis tous ces groupes garage "moderne", ya guère que Kaviar Spécial qui m'a plu.

En plus punk, Escobar m'a fait une grosse impression - ça jouait grave.

Le problème avec tout ce garage c'est que c'est bien limité niveau chant, donc j'ai été heureux de voir Harlan T. Bobo.

J'ai vu les deux premiers shows de Shake it like a Caveman à Binic, j'ai trouvé ça cool mais léger (voir pas très impliqué), donc un peu déçu au final.

Henry’s Funeral Shoe, Hipbone Slim, Frustration, Sonics ont assuré comme les patrons qu'ils sont
(le nouveau Frustration s'annonce cool d'ailleurs, en concert les intrumentations rejoignaient beaucoup Cheveu j'ai trouvé)


Toujours un plaisir de faire la fête à Binic pendant ces 3 jours!
Encore plus de monde que l'année dernière, mais l'orga avait bien anticipé donc chapeau.
Le samedi est de toute façon éprouvant depuis quelques années...
Revenir en haut Aller en bas
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 7980
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Binic 2015   Jeu 6 Aoû - 14:44

Comme beat, je suis loin d'en avoir vu autant qu'Urizen (pis j'me souviens de pas grand chose qu'est passé après 20h le vendredi Embarassed ). Je partage ses déceptions et ses bonnes surprises, parmi le reste j'ai quelques points de divergence mineurs.

Remarquons à nouveau que les Sonics ont été impériaux (enfin, jusqu'à Strychnine en rappel, qu'ils ont souillée d'un solo de Les Paul venu des tréfonds de l'enfer) et qu'Hipbone Slim c'est la krosseuh klasseuh.

En ce qui concerne ce qu'Urizen n'a pas vu :
Go!Zilla ça m'a paru moins sympa que l'an dernier, c'était mieux sur une grande scène et le chanteur a refait des siennes avec des concours un peu pourraves de stage diving qui cassaient l'ambiance.
Crank c'était cool dans mon souvenir, mais je les ai vus en étant assez rond donc j'aurais du mal à en dire quelque chose de constructif. Groupe et chansons sympathiques, pas ouf a priori mais c'était un bon moment.
Et puis j'ai enfin subi mon dépucelage de Shake It Like A Caveman ! Vendredi j'ai pas été très attentif mais le concert du samedi m'a beaucoup plu, gros grouve et super morceaux. En revanche je pense qu'il est capable de bien mieux, parce que bon, quand même, c'était pas la grosse tarte dans la tronche que j'attendais.

La phrase à retenir du festival : "Arthur, plus de retour sur les voix s'il te plaît." (prononcée environ 50 fois en une demi-heure par le chanteur des Madcaps, record du monde :-gllo )

M'enfin toutes ces histoires c'est subsidiaire : ce qu'il faut retenir de cette édition, c'est que c'était surpeuplé (plus que jamais, à tel point qu'on peut se demander comment ça va se passer l'an prochain), que le taux de jeunes a grimpé en flèche (avec tout ce que ça implique : "excusez-moi les gars, vous auriez pas de la C ou de la MD ?" - à Binic ! Shocked ), qu'assister à un concert à moins de 10 mètres de la scène devient un défi quasi insurmontable, et surtout, surtout, que sans une véritable armée de Gongueux, Binic c'est vachement moins marrant (combien de fois ai-je secrètement espéré trouver Eric et Denis sirotant leur Suze en terrasse du Chaland à 15h de l'aprèm ? Combien de fois ai-je regretté l'absence de Laetitia, Béro ou ZigZag pour accompagner mes tristes twists ? Combien de fois ai-je cru entendre de voluptueux airs de kazoo s'élever dans les airs ? Combien de fois...)

En clair : Binic, c'est devenu mainstream, et c'est désormais loin d'être aussi pépouze qu'il y a encore 2 ans. rabbit
(ouais, j'ai un peu été en mode vieux con tout le week-end Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
MC5 m'a tuer
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 7980
Age : 23
Humeur : Godlike
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Binic 2015   Jeu 6 Aoû - 15:20

J'allais oublier : on a vu Bird Are Alive à la terrasse d'un restau à 13h, c'était super ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5316
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Binic 2015   Jeu 6 Aoû - 15:47

@Urizen a écrit:
Voilà, une belle édition du point de vue de la programmation, avec peu de de têtes d'affiches mais surtout très très peu de déchet. (Même si on regrettera peut-être que ça manquait de groupes aux racines vraiment blues).A contrario, la surpopulation m'a semblé atteindre de nouveaux records, et surtout la mixité du public (l'une des grande richesse du festival a ses débuts, qui confrontait essentiellement des amateurs venus d'un peu partout au public des vacanciers hagards débarqués là par hasard) commence à témoigner de ses limites, le festival rameutant de plus en plus d'olibrius se souciant assez peu de la musique alors même qu'il devient de plus en plus difficile de s'approcher des scènes sans avoir à jouer des coudes.
pale pale pale  Voilà une fort mauvaise nouvelle, c'est ce que l'on pouvait appréhender depuis longtemps. Jusqu'à quel point le festival pourra-t-il s'accroître?
Se fader des "jeunes"? Pouah. Comme on le regrette, le public incohérent de la deuxième édition! Mais où sont les neiges d'antan?

Merci à tous pour ces compte-rendus éloquents!
Moi aussi, je t'aime, MC5.
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4061
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Binic 2015   Jeu 6 Aoû - 16:14

@beat4less a écrit:

En plus punk, Escobar m'a fait une grosse impression - ça jouait grave.

(le nouveau Frustration s'annonce cool d'ailleurs, en concert les intrumentations rejoignaient beaucoup Cheveu j'ai trouvé)

@MC5 m'a tuer a écrit:

Go!Zilla
ça m'a paru moins sympa que l'an dernier, c'était mieux sur une grande scène et le chanteur a refait des siennes avec des concours un peu pourraves de stage diving qui cassaient l'ambiance.

La phrase à retenir du festival : "Arthur, plus de retour sur les voix s'il te plaît." (prononcée environ 50 fois en une demi-heure par le chanteur des Madcaps, record du monde :-gllo )

Tiens tout ça c'est des remarques que j'ai aussi entendu venant d'autres festivaliers, j'avais vu Escobar dans un bar, j'avais trouvé ça cool mais un peu répétitif dans la formule, je regrette de pas y être retourné, tiens. 

Le chanteur des Madcaps n'en est pas a son coup d'essai, là c'était limite soft comparé à la fois où il a demandé de longs réglages entre chacune des 5 première chansons (surtout que ça enchaînait avec les Combomatix, qui eux ont continuer à jouer sans sourciller avec 2 cordes de guitare pétées - le grand écart)

Et sinon :



(vu sur Facebook)
Revenir en haut Aller en bas
beat4less
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 11698
Age : 37
Localisation : Saint-Ouen
Humeur : Space is deep
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Binic 2015   Jeu 6 Aoû - 16:35

Oui Escobar ça manque encore de bons refrains en fait, mais sacré duo (le batteur est hallucinant..), un petit côté Devo...

Des Madcaps j'ai juste retenu que le chanteur n'en était pas un, sinon ça avait l'air sympa dans le genre revival Nuggets - mais avec ce chant j'ai pas tenu longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
ratel
Dandy
Dandy
avatar

Nombre de messages : 821
Localisation : à l'église du coin
Humeur : make a joyful sound onto the lord !
Date d'inscription : 06/10/2013

MessageSujet: Re: Binic 2015   Jeu 6 Aoû - 17:20

fait le lézard, moi, quasiment rien vu. dans l'ordre de premier aperçu :

jeudi soir
(soirée bénévole/sociale -> surtout passée à picoler dehors, notamment à tenir la jambe au taulier tant qu'il était là) :

Crank (2-3 morceaux écoutés) : très bonne impression d'énergie juvénile rock'n'roll, sans bavardage ni poses - mon oreille distraite les trouvera hélas plus mous dans les miettes de morceaux entendus de loin au hasard dans le festival.

Harlan T. Bobo (1-2 morceaux écoutés) : toujours de la vraie chanson rock'n'roll et un backing band solide sur ce peu, et sur le bout de concert du dimanche distraitement suivi en mangeant des tartines de mousse de homard sur la jetée

vendredi

Shake It Like A Caveman (à peu près tout le set, faut soutenir les copains) : faut le reconnaître, Blake, que ce soit ce printemps à la Méca en première partie un peu contrainte de son trio, mercredi au BDS (cf vidéo sur le taupique), ou ce vendredi, en a un peu marre de son onemanband, qu'il tient depuis assez longtemps pour développer des gimmicks qui l'agacent lui-même, d'une part, et qu'il pratique sans doute moins avec son investissement dans son (très chouette) trio. il reste une superbe machine à boogie avec une solide présence scénique et un style original, mais le grain de sauvagerie qui l'élevait d'un gros cran au-dessus de la plupart des autres OMBs ne fait que de ponctuelles apparitions (à la fin du set au BDS avec les montreuillois sautant dans tous les sens pour le porter, par exemple).
les choses s'amélioreront le samedi (raté le début du set, arrivé pile pour le début de l'invit) avec son invitation impromptue (une ptite répète à 14h30 après 2 ans et demi sans se voir) de Pierrot, le sax rennais qui apparaît sur sa première galette Beast. forcément, ça tatônne, se cherche voire se plante, mais la vie et l'envie reviennent.
c'est surtout le dimanche (raté 2 ou 3 premiers morceaux) que la sauce va vraiment prendre, Blake solo déjà beaucoup, beaucoup plus à l'aise et dedans que le vendredi, et surtout les 3 morceaux et demi avec Pierrot déchirant l'air du port en impros dialoguées tendues et intenses, très très très solide  hulabaloo  .
je vais lui monter une date mi-août avant l'avion de retour, on verra si la tournée l'aura remis en train ou l'aura usé.

Dividers herm  Rolling Eyes . filé au 3e morceau. trop dark et appliqué pour moi, pis fallait que j'aille soutenir :

The Blues Against Youth - en disclaimer, un gars qu'on fait jouer régulièrement. il a bien marché je trouve, utilisant efficacement le son plus ample d'une vraie sono, qui parfois laisse les OMBs sonnant un peu pauvre. du peu que j'en ai entendu de loin, son set du samedi était encore un cran meilleur, il m'a dit plus tard en avoir été particulièrement content

Henry's Funeral Shoes (kess j'ai ben pu faire entre temps... c'est pas Puck qui m'aurait traîné entendre un bout de Forever Pavot, êêêêrk  Suspect ? si. fumier. assassin d'oreilles.) ben je vois toujours pas ce qu'il y a comme raisons de se faire pipi dessus d'extase, mais d'un autre côté ça reste du bien bon hard rock bien plaisant pour sautiller et picoler, tout à fait adéquat pour l'occaze drunken

Son of Dave (presque tout le set) héhé, un onemanshow music-hall la grosse déconne   - mais un bon, n'en rajoutant pas trop ni sur les loops ni sur le bagoût d'ambianceur, avec du goût dans les reprises et un putain de sens du rythme. faisait bien plaisir au bon peuple binicais, aux vacanciers et au ratel

Urban Junior (presque tout le set) ben je reste souvent de glace, mais là son plan électro-balloche nawak avec fragments égarés de noise m'a réjouit, nah. même que j'ai remis ça le samedi et qu'il m'a re-réjouit, et crotte aux esprits chagrins tongue

samedi

Delaney Davidson (presque tout le set + tout le set dimanche) ma came I love you I love you I love you . une compréhension et une imprégnation hallucinantes des répertoires "folk" qu'il passe à sa moulinette post-moderne, déconstruction respectueuse qui laisse intouchés, saillants, des éléments de phrasé et d'inflexion critiques que la plupart des revivalistes non seulement sont incapables de reproduire mais, je crois, n'entendent même pas, et ce dans une économie de moyen intransigeante, pas un loop de trop, pas une pulsation de trop, rien. même la mise en place des loops n'est pas subie mais voulue, édifiant progressivement l'univers sonore - en un sens, d'ailleurs, c'est peut-être plus du soundscape que de la musique; pour le ratel, c'est presque aussi bon que le silence.

d'ailleurs, j'en ai renoncé à passer voir les derniers morceaux d'Escobar sur lesquels le copain Birds Are Alive devait guester pourtant

de loin, les Tijuana Panthers sonnaient sympa

Hipbone Slim : wééééé. la classe internationale. 'tain, veux pô vous faire de la peine à vous austres rockers, mais le rythm'n'blues, hein TT;-) 
PS pour Macca-B : icite, étourdi (ou c'est moi qui confond ?)

PPS : RIP Seb

dimanche midi

Birds Are Alive : retour surprise du gamin qui n'en est plus un (les années passent...) très en forme, kekchoz comme la compétence de la fin (enfin, y'a 2 ou 3 ans avant sa pause, quoi) mais l'énergie tendue et dirigée des débuts plutôt que des doutes, des plantages et du baratin. sa version en roue libre de Jumper on the Line, ma doué bounce ... et tout le set dans l'ensemble (en plus, j'étais au premières loges, vu que je tenais son charley Laughing )

dimanche soir

Sonics : écouté assis sur le quai à côté de la Cloche, très bon son et pépère Laughing  - vais pas me permettre une critique, du coup, à part que leurs dernières compos sont de sacrés paquets de poncifs des fois; les classiques étaient bien plaisants




pis lundi j'ai filé à Rennes chez l'ami Régis (Dead Horse Problem / Kalamazoo) écouter Yva Sumac en 78t et le regarder apprendre à ma douce l'open tuning qu'il a lui-même appris de RL Burnside, hop.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rawbluesparis.fr
John the revelator
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 7245
Age : 31
Localisation : Dépôts würmiens fluvio-glaciaires
Humeur : Changement climatique
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Binic 2015   Jeu 6 Aoû - 17:54

@ratel a écrit:
écouter Yva Sumac en 78t et le regarder apprendre à ma douce l'open tuning qu'il a lui-même appris de RL Burnside, hop.
J'aime bien ces phrases balancées comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
young-men-dead
David Watts
David Watts
avatar

Nombre de messages : 1758
Humeur : i am walking the cow
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Binic 2015   Jeu 6 Aoû - 18:35

@Urizen a écrit:
Et sinon :



(vu sur Facebook)

ahah, il verra quand, dans 10 ans, son gosse sera fou et pissera sur les gens devant le concert d'un Ty Segall bedonnant, qui sera venu reformer les Epsilons.
Revenir en haut Aller en bas
http://walkingwiththebeast.blogspot.com/
ratel
Dandy
Dandy
avatar

Nombre de messages : 821
Localisation : à l'église du coin
Humeur : make a joyful sound onto the lord !
Date d'inscription : 06/10/2013

MessageSujet: Re: Binic 2015   Ven 7 Aoû - 10:29

@John the revelator a écrit:
@ratel a écrit:
écouter Yva Sumac en 78t et le regarder apprendre à ma douce l'open tuning qu'il a lui-même appris de RL Burnside, hop.
J'aime bien ces phrases balancées comme ça...
O:-) c'était un peu pour te titiller spécifiquement, mon John

NB : j'ai frappe-fauté, Yma bien sûr

Revenir en haut Aller en bas
http://www.rawbluesparis.fr
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 33
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Binic 2015   Dim 9 Aoû - 1:26

@young-men-dead a écrit:
@Urizen a écrit:
Et sinon :



(vu sur Facebook)

ahah, il verra quand, dans 10 ans, son gosse sera fou et pissera sur les gens devant le concert d'un Ty Segall bedonnant, qui sera venu reformer les Epsilons.
Twisted Evil M'a fait repenser à ça :
Spoiler:
 
Pas grand chose à ajouter après les chouettes compte-rendus des copains, je retiendrai tout particulièrement :
- Delaney Davidson, vu à moitié le vendredi et en entier le samedi : j'en dirai pas de choses aussi pertinentes que Ratel, mais j'approuve pleinement drunken Seule une (minime) réserve, comme Urizen, sur la mise en place des boucles, mais quand c'est lancé : fascination et prosternation inconditionnelles (sa version de In the pines, bon sang de bordel...)
- Kaviar Special, le samedi à la Cloche, m'ont quelque peu troué le fion. Hormis que ça manque encore de puissance pour le chant, leur set était ultra-efficace (pas l'ombre d'un coup de mou) et rutilant, sans déc.
- Blues Against Youth, que j'avions déjà vu il y a 2 ans à Lyon, m'a scié : c'était déjà cool mais ses progrès sont stupéfiants à tous les niveaux, chant, jeu de guitare, rythmique, même son aisance sur scène. Ratel me disait que c'est un gros bosseur, eh ben punaise ça se voit.
- Hipbone Slim : j'ajouterai simplement, à la suite des zôtes, que c'était la plus chaleureuse ambiance de concert de tout le festival, entre autres au vu de la floraison de sourires (voire : "grosses bananes") dans le public et de verres trinqués à la buvette sise à 5 mètres de la scène.
- Sonics (the hedgehog) : on craignait le pire, et c'était pas la peine. J'en dis tout comme MC5 et Urizen (je rappelle au passage que le petit bassiste assure grave y compris pour ce qui est de la gueulante), j'ai eu un sourire de béni de la crèche tout du long. Par contre y avait plus de bière et j'ai bu trop de vin blanc piquette (bobo la tête).
- Regal : j'ai toujours quelques réserves quant à leur musique en tant que telle, mais ch'uis tout à fait d'accord avec Urizen à propos de leur concert du vendredi à la Banche.

- Shake It Like A Caveman : tout pareil comme MC5, un peu déçu aussi. Du coup j'aimerai vraiment le voir avec un groupe, on sent quand même sa lassitude de la formule one-man-band.

Quant aux Madcaps, je conseillerais au guitariste de se concentrer sur Kaviar Special (vu qu'il est dans les 2 groupes), hein. Parce que bon, l'autre peintre, là, avec ses retours "gigantesques" (oooh qu'il l'avait bien cherché) et sa voix assez irritante à la longue... A part ça, c'est pas trop trop mal les Madcaps, mais ça incitait quand même pas à être à la bourre pour les Soniiiiics.

Ah oui, n'oublions pas Urban Junior :
Spoiler:
 

MC5 n'a même pas évoqué la bande-son de notre retour sur Poitiers (il faut savoir qu'on avait le choix entre le lecteur cassette et la radio) :
- Dead Ghosts ;
- le premier Redd Kross ;
- The Druids of Gue Charrette, en pleine campagne, de nuit, à fond dans la Xsara : r(r(taiautr)r) (-ttttt) drunken Twisted Evil , voire : le rebelle ultime
- le tout entrecoupé par la programmation "Top Années 80" de Nostalgie elephant  


Les absents : l'année prochaine, vous faites garder les gosses et vous ne nous laissez pas tout seuls à la merci de la jeunesse, OK ? Nous promis on fera comme d'hab, on aura nos chemises bariolées, du claquos, du saucisson, un litre de Salers (si on est prévoyant), et notre stock de calembours foireux à base de mots d'argot que les moins de 20 ans sous MD y z'y pigent que pouic.
Et ptêt même que Pauline pogotera avec ses copines du Derby, mais c'est pas encore officiel.


Comme disent nos voisins teutons (ainsi que Urban Junior) : Schüss !
Revenir en haut Aller en bas
 
Binic 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Binic 2015
» speedy pizz en 2015
» Autour du Blues : mort d'un festival
» binic folks blues festival
» Binic 2013

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum PlanetGong :: Dialogues Rock'n'roll :: Annonces de concerts-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: