Forum PlanetGong

Le précédent forum PlanetGong avait plutôt bien marché, avant que son hébergeur ne nous ferme la porte. Nouvelle tentative un an après
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Planetgong.frPlanetgong.fr  Mauvaise Foi RecordsMauvaise Foi Records  

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Partagez | 
 

 Et les livres sans images, alors?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 18:04

@Dahu Clipperton a écrit:
@Emilie a écrit:
Pour une autre figure d' anti-héros, je conseille La conjuration des imbéciles, de John Kennedy Toole, sur le destin d'un sociopathe de la Nouvelle-Orléans, aussi cultivé que répugnant ; fana de philosophie médiévale haïssant son époque, et platoniquement amoureux d'une belle hippie
Ce bouquin (le seul que Toole ait sorti de son vivant) est fabuleux, atrocement désopilant, que ce soient les passages chez les héritiers de l'usine (il a tout compris aux bourges qui ne savent pas quoi faire de leur peau, c'est redoutable), les diatribes de ce gros dadais misanthrope à l'égard de ses contemporains... 'tain mais je viens de me dire : il faut vraiment que tu lises La conjuration des imbéciles, Béro ! Very Happy
Oui, cela faisait longtemps que je me disais qu'avec un titre pareil, ça ne pouvait être qu'un grand livre. Vous vendez bien le truc.
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 18:09

laetitia a écrit:
Je suis en train de finir les mémoires de Casanova
Et donc? ...Nécessaire?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 18:21



Dernière édition par ratel le Mer 4 Mai - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 18:32

Tiens, ça ne sonnait pas tellement poseur, encore moins cynique à mes oreilles, j'entendais et j'espérais plutôt une sorte de truculence satiriste (art de l'association des mots - soit, pas renversante dans ce titre, mais assez bien frappée) ... mmmh, voui, à la réflexion, ça m'évoque un truc du genre des Démons du père Dosto, pas ton rayon donc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 18:48



Dernière édition par ratel le Mer 4 Mai - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 18:57

Puisqu'on a parlé de poivrots, un truc méconnu qui vaut le détour et plus encore, Moscou-sur-Vodka de Vénédict Erofeiev, sorte de classique culte de la dissidence russe:


Plus beau début de roman de tous les temps:
"Tout le monde dit:le Kremlin, le Kremlin... J'en entends toujours parler et je ne l'ai jamais vu. Combien de fois déjà (un millier), soûl ou mal dessoûlé, ai-je parcouru Moscou du nord au sud, d'ouest en est, d'un bout à l'autre, de part en part et au hasard: jamais je n'ai vu le Kremlin(...) car avec moi ça se passe toujours comme ça:quand je cherche le Kremlin, je tombe à tous les coups sur la gare de Koursk."


De la biture comme expérience métaphysique et politique terminale. L'apocalypse de la gnôle. Les tribulations d'un pauvre anarcho-pochard se livrant à la binouze comme à une déesse exigeante, dans des proportions effarantes même selon des critères russes (ou d'un PPC) Autour de lui, un pays entier semble en proie à l'imbibition permanente. Des ombres stalino-kafkaïennes maraudent aux entournures.
C'est un peu comme si Rabelais, Dante, Bukowski (que j'ai pas lu), Shakespeare, Kafka, Pascal et Céline improvisaient un concours de cocktails sur 72 heures pour démontrer la radicale vanité du théâtre du monde.

De grands moments de science et de lyrisme!
-du hoquet comme preuve de la misère de l'homme
-des controverses douloureusement pointilleuses sur les horaires d'ingestion du sandwich de la journée entre deux vodkas
-la conversation avec les anges, le diable et un sphinx sans tête, pour déboucher sur la réécriture de l'histoire de l'humanité vue à travers le goulot de la bouteille.

Sans oublier les recettes de la "Myrrhe de Canaan", de "L'Esprit de Genève", de la "Larme de komsomole" et de la "Tripe de chien".
(Lâchons le secret de ce dernier: "30 g de shampooing "Nuit sur le Mont Chauve", 100g de bière des Jigoulis, 70 g de lotion antipelliculaire, 30 g de déodorant pour les pieds, 20 g de désinfectant antiparasitaire, laisser macérer pendant une semaine avec du tabac à cigare. Puis vous servez. (...) Deux verres de ce cocktail, et vous atteindrez un tel niveau de spiritualité que l'on pourra vous cracher dessus à une distance d'un mètre cinquante pendant une demi-heure sans que vous bronchiez.")
Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 19:39

@ratel a écrit:
@Béroalde De Fuzz a écrit:
Tiens, ça ne sonnait pas tellement poseur, encore moins cynique à mes oreilles, j'entendais et j'espérais plutôt une sorte de truculence satiriste (art de l'association des mots - soit, pas renversante dans ce titre, mais assez bien frappée) ... mmmh, voui, à la réflexion, ça m'évoque un truc du genre des Démons du père Dosto, pas ton rayon donc.
"pose" n'était même pas forcément péjoratif, mais bon
(horrible pose qui peut légitimement être considérée comme à côté de la plaque -> spoiler)
Spoiler:
 

Je sens que je vais m'abstenir de dire du bien des livres que j'aime, si ça doit être compris de travers à ce point pale pale pale confused Shocked

Parce qu'en fait : La conjuration des imbéciles, c'est une sorte de bouquin "choral" sur la Nouvelle-Orléans. Et ça n'est pas poseur, encore moins cynique (t'assure, Ratel, le cynisme c'est pas exactement mon rayon -grosse litote- Wink)

Z'y pense, en parlant de la Nouvelle-Orléans, quelqu'un a lu Mumbo jumbo d'Ishmael Reed ? Des avis sur la VO / la VF ???
(d'ailleurs, faudra bien que je me décide un jour à attaquer un bouquin entier en anglais, mais chépadutoukoi...)
Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 19:51

@Béroalde De Fuzz a écrit:
C'est un peu comme si Rabelais, Dante, Bukowski (que j'ai pas lu), Shakespeare, Kafka, Pascal et Céline improvisaient un concours de cocktails sur 72 heures pour démontrer la radicale vanité du théâtre du monde.

Même si je n'ai point lu tout le monde dans le lot, ça pique la curiosité, dis donc Very Happy
Ton topo fait sacrément envie ! Pis faudrait que j'en profite pour mettre pour de bon les pieds chez les Russes (à part Gogol au lycée, que dalle... m'enfin, les Nouvelles de Pétersbourg c'est ptêt bien le meilleur livre que m'ait permis de découvrir cette fichue Education Nationale^^).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 20:00



Dernière édition par ratel le Mer 4 Mai - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4119
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 20:11

Mal-être urbain Fashion et Misanthrope des riches ? C'est pas vraiment mon souvenir de F.X. Toole -à la limite je comprendrais plus la remarque pour Bret Easton Ellis- autant tout le monde en prends pour son grade dans le récit, autant l'égocentrisme paranoïaque et hypocondriaque du personnage principal, voire même sa dimension ignoble, sont quand même l'un des gros ressort du roman, je me souvient pas qu'il soit spécialement friqué si ce n'est qu'il squatte chez sa mère. Et puis c'est terriblement drôle, hein.

"Parvenue au sommet du pilier, la camera fixa pour la posterité quelques mètres carrés de la face interne mangée de rouille du toit de l'usine. Puis, abaissant la caméra, Ignatius la tendit a un travailleur et demanda a être filmé a son tour. Tandis que l'homme fixait sur lui les lentilles de l'objectif, Ignatius fronça les sourcils et brandit le poing, ce qui eu le don de beaucoup amuser les travailleurs."

ou peut-être encore plus parlant :

"- Vous avez une certaine expérience de portier ?
- Quoi ? Balayer, passer la serpillière et toutes ces merdes de nègre ?
- Faites attention à ce que vous dites, mon gars. Je tiens une maison respectable, moi.
- Mais bon Dieu, n'importe qui peut faire ça, surtout les gens de couleur."

Sinon je résiste pas a signaler que ce passage est cité à l'intérieur du second disque des Hunches, mais a priori ça devrait pas trop parler a Ratel ;

"The world will someday get me on some ludicrous pretext; I simply await the day that they drag me to some air-conditionned dungeon and leave me ther beneath the fluorescent lights and soud-proofed ceilings to pay the price of scorning all that they hold dear within their little latex hearts."

Edit : il va trop vite pour moi ce topic.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 20:13



Dernière édition par ratel le Mer 4 Mai - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 20:28

@Urizen a écrit:

"- Vous avez une certaine expérience de portier ?
- Quoi ? Balayer, passer la serpillière et toutes ces merdes de nègre ?
- Faites attention à ce que vous dites, mon gars. Je tiens une maison respectable, moi.
- Mais bon Dieu, n'importe qui peut faire ça, surtout les gens de couleur."
Je précise que ces paroles sont prononcées par un noir (sinon on risque de moins comprendre Smile).
Revenir en haut Aller en bas
Urizen
Powerman
Powerman
avatar

Nombre de messages : 4119
Localisation : Bretagne
Humeur : Happy When It Rains
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 20:33

@ratel a écrit:
(zut, il a pas réagit à ma provoc sur Waits, j'aurais bien aimé un approfondissement de son argumentaire Neutral )

Ben je vois pas trop quoi dire de plus, t'a parfaitement raison, Burroughs aurait pu remplacer Bukowski dans ma phrase, m'enfin ça je crois l'avoir déjà déjà reconnu. En tant que grand admirateur de Waits, aucune surprise a ce que j'aime Buk et Kerouac, et ce n'aurait pas non plus été surprenant que j'aime Burroughs - même si par la force des choses, ben bof (encore que je me suis arrêté au Festin Nu, faudrait peut-être que je pousse un jour). - Je pourrais essayer de me justifier en disant que côté texte, Waits se rapproche bien de Bukowski que de Burroughs, mais ce serait un peu abusif, et ça laisserai de côté l'aspect musical-

Tout comme j'adore les Cramps, les Fuzztones et les films de Frank Henenlotter et Richard J.Thompson, je crois que le rapport est facile a tisser.

Après y'a toujours une limite, à l'intérieur de ces univers, on aime pas tout non plus, disons juste que c'est tout de même globalement prévisible, non?
Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 20:38

@ratel a écrit:
Citation :

(d'ailleurs, faudra bien que je me décide un jour à attaquer un bouquin entier en anglais, mais chépadutoukoi...)
n'importe lequel ! l'anglais écrit, c'est tellement facile pour un français, y'a aucune raison de lire des v.f. - sans compter que la syntaxe en est si différente qu'il est quasi-impossible de traduire sans massacrer, à moins de ré-écrire, ce dont la plupart des trads n'ont ni le temps, ni la compétence

Y en a qui se sont sacrément bien démerdés, y m'semble : Léon Mercadet avec Bukowski, les traducteurs (me rappelle pus de leurs noms) des Faulkner que j'ai pu lire... Le truc qui me rebute avec le fait de m'envoyer un livre entier en anglais, c'est de risquer de me retrouver à ouvrir le dico tous les 5 mots et surtout ne pas bien maîtriser certaines tournures et faire des contresens. Mais j'y viendrai, j'y viendrai Smile
Revenir en haut Aller en bas
Margaret
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2259
Humeur : pon pon pon pon
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 20:41

@Béroalde De Fuzz a écrit:
laetitia a écrit:
Je suis en train de finir les mémoires de Casanova
Et donc? ...Nécessaire?

Nécessaire ? Cool

Nécessaire pour savoir comment moucher à onze ans, un docteur en théologie, en improvisant des pentamètres latins grivois ; nécessaire pour savoir comment détrousser un certain nombre de femmes, de la plus jeune à la plus vieille, de la plus riche à la plus pauvre, de la plus dévote à la plus libérée, de la plus maligne à la plus ingénue ; nécessaire pour savoir comment vérifier si les castras le sont vraiment ; indispensable lorsque l'on veut avoir un peu de connaissance sociologico-historique sur les moyens de contraceptions du XVIIIème siècle ; et enfin plus qu'utile pour savoir comment vanner Voltaire à un dîner, entre deux orgies. Une oeuvre pleine de grâce, d'élégance, de métaphores, de suggestions et de "vitalité"...
Revenir en haut Aller en bas
Emilie
Dedicated Follower Of Fashion
Dedicated Follower Of Fashion
avatar

Nombre de messages : 70
Localisation : Marseille
Humeur : plutôt joyeuse
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mar 3 Mai - 23:52

A propos de la Conjuration des imbéciles :

franchement rien ne m'a semblé forcé dans le ton de ce livre, écrit par
un type très jeune, au début des années soixante, ce n'est à mes yeux
ni prétentieux, ni grossier, ni donneur de leçons, chose que j'abomine
plus que tout au monde ; c'est une réflexion finalement assez osée sur
la société de consommation et le libéralisme, posée au travers d'un
personnage hors normes, immonde, scato, désespéré ; ça agace parfois,
ou ça se noue et se dénoue un peu vite, mais c'est une oeuvre de
jeunesse brillante, intéressante pour ce qu'elle est, et la manière
dont elle interroge ou dénonce. Je ne l'ai pas lue en anglais et ça
vaut sûrement le coup de le faire, je ne peux pas juger de la qualité
de la traduction, qui ne rend peut-être pas toujours justice au texte
initial
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 4 Mai - 1:11



Dernière édition par ratel le Mer 4 Mai - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 4 Mai - 1:17

@ratel a écrit:
tongue bref, un gros frimeur mythomane, ce qui marche notoirement avec les quilles - malgré tous les signes d'intelligence qu'elles peuvent nous donner par ailleurs confused

Inclure ici un smiley : *rit -très fort- sous cape et ne voit vraiment pas comment donner tort à Ratel*
Pis tongue aussi (histoire d'en rajouter une tite couche).
Revenir en haut Aller en bas
Emilie
Dedicated Follower Of Fashion
Dedicated Follower Of Fashion
avatar

Nombre de messages : 70
Localisation : Marseille
Humeur : plutôt joyeuse
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: casanova   Mer 4 Mai - 10:12

laetitia a écrit:
@Béroalde De Fuzz a écrit:
laetitia a écrit:
Je suis en train de finir les mémoires de Casanova
Et donc? ...Nécessaire?

Nécessaire ? Cool

Nécessaire pour savoir comment moucher à onze ans, un docteur en théologie, en improvisant des pentamètres latins grivois ; nécessaire pour savoir comment détrousser un certain nombre de femmes, de la plus jeune à la plus vieille, de la plus riche à la plus pauvre, de la plus dévote à la plus libérée, de la plus maligne à la plus ingénue ; nécessaire pour savoir comment vérifier si les castras le sont vraiment ; indispensable lorsque l'on veut avoir un peu de connaissance sociologico-historique sur les moyens de contraceptions du XVIIIème siècle ; et enfin plus qu'utile pour savoir comment vanner Voltaire à un dîner, entre deux orgies. Une oeuvre pleine de grâce, d'élégance, de métaphores, de suggestions et de "vitalité"...

c'est exactement ce genre de choses que j'aime lire !!! c'est publié où ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 4 Mai - 10:22



Dernière édition par ratel le Mer 4 Mai - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guic' the old
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2474
Age : 32
Localisation : Dans les bas fonds des années 90
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 4 Mai - 10:29

@Dahu Clipperton a écrit:
@ratel a écrit:
tongue bref, un gros frimeur mythomane, ce qui marche notoirement avec les quilles - malgré tous les signes d'intelligence qu'elles peuvent nous donner par ailleurs confused

Inclure ici un smiley : *rit -très fort- sous cape et ne voit vraiment pas comment donner tort à Ratel*
Pis tongue aussi (histoire d'en rajouter une tite couche).

Si ratel a tort.
Il a oublié "Riche". Là tu cognes le 100%

Ceci était un message de la SSMM (Société Secrète des Misogynes de Montparnasse)
Revenir en haut Aller en bas
http://espritorture.over-blog.com
Frankystooge
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 9805
Age : 42
Localisation : Paris
Humeur : Hibernatus
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 4 Mai - 10:34

@Béroalde De Fuzz a écrit:
Puisqu'on a parlé de poivrots, un truc méconnu qui vaut le détour et plus encore, Moscou-sur-Vodka de Vénédict Erofeiev, sorte de classique culte de la dissidence russe:


Plus beau début de roman de tous les temps:
"Tout le monde dit:le Kremlin, le Kremlin... J'en entends toujours parler et je ne l'ai jamais vu. Combien de fois déjà (un millier), soûl ou mal dessoûlé, ai-je parcouru Moscou du nord au sud, d'ouest en est, d'un bout à l'autre, de part en part et au hasard: jamais je n'ai vu le Kremlin(...) car avec moi ça se passe toujours comme ça:quand je cherche le Kremlin, je tombe à tous les coups sur la gare de Koursk."


De la biture comme expérience métaphysique et politique terminale. L'apocalypse de la gnôle. Les tribulations d'un pauvre anarcho-pochard se livrant à la binouze comme à une déesse exigeante, dans des proportions effarantes même selon des critères russes (ou d'un PPC) Autour de lui, un pays entier semble en proie à l'imbibition permanente. Des ombres stalino-kafkaïennes maraudent aux entournures.
C'est un peu comme si Rabelais, Dante, Bukowski (que j'ai pas lu), Shakespeare, Kafka, Pascal et Céline improvisaient un concours de cocktails sur 72 heures pour démontrer la radicale vanité du théâtre du monde.

De grands moments de science et de lyrisme!
-du hoquet comme preuve de la misère de l'homme
-des controverses douloureusement pointilleuses sur les horaires d'ingestion du sandwich de la journée entre deux vodkas
-la conversation avec les anges, le diable et un sphinx sans tête, pour déboucher sur la réécriture de l'histoire de l'humanité vue à travers le goulot de la bouteille.

Sans oublier les recettes de la "Myrrhe de Canaan", de "L'Esprit de Genève", de la "Larme de komsomole" et de la "Tripe de chien".
(Lâchons le secret de ce dernier: "30 g de shampooing "Nuit sur le Mont Chauve", 100g de bière des Jigoulis, 70 g de lotion antipelliculaire, 30 g de déodorant pour les pieds, 20 g de désinfectant antiparasitaire, laisser macérer pendant une semaine avec du tabac à cigare. Puis vous servez. (...) Deux verres de ce cocktail, et vous atteindrez un tel niveau de spiritualité que l'on pourra vous cracher dessus à une distance d'un mètre cinquante pendant une demi-heure sans que vous bronchiez.")

et hop un bouquin de plus dans la whishlist ! merci Béro !
Revenir en haut Aller en bas
http://rawpowermagazine.com/
Rémi
Taulier
Taulier
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 35
Localisation : Varsovie
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 4 Mai - 11:09

La pauvreté des commentaires sur "Histoire de ma vie" de Casanova m'engage à prendre part: ce livre est un grand livre. Brillant, dynamique, intelligent (apparemment ça semble faire peur à certains).

Pour Emilie: l'édition de référence semble être celle de la collection "Bouquins" chez Robert Laffont, publiée au début des années 1990, puis rééditée en 1999, puis en 2002 (avec quelques textes inédits).

A titre d'indication: http://www.priceminister.com/offer?action=desc&aid=389273709

Il y avait plusieurs exemplaires du tome I à l'un ou l'autre Gibert du boulevard Saint Mich' il y a quelques mois, je pense qu'ils y sont encore (en occasion).

Il y a aussi une version abrégée ("morceaux choisis", ou quelque chose du genre) qui existe en poche ou folio.
Revenir en haut Aller en bas
Dahu Clipperton
Ex-lecteur des Inrockuptibles
avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 34
Localisation : dans ma grotte
Humeur : ermite sociable
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 4 Mai - 11:12

@ratel a écrit:
@Emilie a écrit:
c'est exactement ce genre de choses que j'aime lire !!! c'est publié où ???
Mon vieux Dahu, elles sont irrécupérables. Viens, on va boire des mousses entre hommes tongue .

Hi hi (tu vois que t'es, euh, mûr pour Bukowski Razz).

Je ne rebondirai pas sur le commentaire de Guic qui m'a bien fait rire aussi, on va pas non plus se fâcher pour de bon avec la gent féminine sur ce forum

(en plus y me semble que Béro aussi l'est branché par ce fanfaron de Casanova^^)
Revenir en haut Aller en bas
Margaret
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2259
Humeur : pon pon pon pon
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   Mer 4 Mai - 11:41

@Rémi a écrit:
La pauvreté des commentaires sur "Histoire de ma vie" de Casanova m'engage à prendre part: ce livre est un grand livre. Brillant, dynamique, intelligent (apparemment ça semble faire peur à certains).

Pour Emilie: l'édition de référence semble être celle de la collection "Bouquins" chez Robert Laffont, publiée au début des années 1990, puis rééditée en 1999, puis en 2002 (avec quelques textes inédits).

A titre d'indication: http://www.priceminister.com/offer?action=desc&aid=389273709

Il y avait plusieurs exemplaires du tome I à l'un ou l'autre Gibert du boulevard Saint Mich' il y a quelques mois, je pense qu'ils y sont encore (en occasion).

Il y a aussi une version abrégée ("morceaux choisis", ou quelque chose du genre) qui existe en poche ou folio.



cheers Enfin !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et les livres sans images, alors?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et les livres sans images, alors?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et les livres sans images, alors?
» Et les livres sans images, alors?
» M.G. Braun
» B.D. (vive les livres avec des images !)
» Un fake SANS AUCUN DOUTE !

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum PlanetGong :: Dialogues Rock'n'roll :: Parlons d'autre chose-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: