Forum PlanetGong

Le précédent forum PlanetGong avait plutôt bien marché, avant que son hébergeur ne nous ferme la porte. Nouvelle tentative un an après
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Planetgong.frPlanetgong.fr  Mauvaise Foi RecordsMauvaise Foi Records  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Peter Hammill & Van der Graaf Generator

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 8 Fév - 16:40

Un sujet, puisqu'il y a quelques Hammilliens ici, pour évoquer nos raretés, nos découvertes et prosélyter comme des bêtes.

Je me suis fait, sur la base de cet album une compile perso de titres live sur lesquels PH s'accompagne au piano, comme sur ce "No more the submariner". A écouter seulement (la video est un bricolage sans intérêt).


Voici la pochette avec la liste des titres :


J'y ai ajouté une belle version de Refugees au piano trouvée sur le tube et soniquement très correcte et un My room, trouvé je ne sais plus où. Au final, un Peel sessions customisé plutôt pas mal !
Si il y a des gens qui veulent mutualiser ...(mp).
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 8 Fév - 17:21

Des extraits du VdGG à paraître sont ici audibles http://www.rockserwis.pl/serwis.do?menu=main&pid=124951&cat=12&mcat=12&l=1
Celui-ci, donc
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Jeu 10 Fév - 11:12

Le concert de 2005 à Leverkusen a été filmé pour l'émission de la WDR, Rockpalast.
C'est l'un des rares concerts concerts bien filmés de VdGG et sans doute le dernier où l'on trouve le groupe au complet avec Jaxon. Un dvd de cet enregistrement existe, en voici la jaquette :
Spoiler:
 
Je dispose des titres suivants :
Darkness
The Sleepwalkers
Every Bloody Emperor
Man-Erg
Killer
Lemmings
The Undercover Man
Nutter Alert
Wondering
En cadeau ici (un peu moins de 700 mega) : Van der graaf Generator Leverkusen 2005
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Dim 13 Fév - 2:28

Antérieurement à "A grounding by numbers" qui sortira le mois prochain, VdGG avait sorti Trisector en 2008. Lequel m'avait laissé une impression très mitigée, un album en deça de Present , déception accentuée par le départ de Jackson. Cependant, je découvre la sortie d'un single extrait de cet album avec une pochette magnifique :

Pochette qui m'a donné envie de réécouter le titre en question et, si ce n'est pas aussi satisfaisant que Present, c'est loin d'être mauvais. Je serais curieux de savoir ce qu'en pense les generatoriens, tiens ...
Allez, zou, Lifetime en live:


Van Der Graaf Generator Lifetime
envoyé par riverwood69. - Clip, interview et concert.
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Dim 13 Fév - 8:32

Ton complétisme me défrise, Peter.
Autant la reformation de 2005 m'avait ému, Present contenait deux grands titres, et le concert au Bataclan avait été à la hauteur; autant, après, ça ne me fait plus du tout, mais plus du tout envie.

Faudrait que je me lance dans un petit topo digne de ce nom sur Vdgg, le plus acidfreak-punk des groupes AGSA, il a sûrement moyen de faire écouter quelques trucs aux planetgongiens, mais j'ai beaucoup de mal à boucler mes petites affaires en ce moment, on verra ça.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Dim 13 Fév - 9:47

@Béroalde De Fuzz a écrit:
Ton complétisme me défrise, Peter.
Je sais, c'est de la maniaquerie.
@Béroalde De Fuzz a écrit:
Faudrait que je me lance dans un petit topo digne de ce nom sur Vdgg, le plus acidfreak-punk des groupes AGSA, il a sûrement moyen de faire écouter quelques trucs aux planetgongiens
Certainement. D'ailleurs, il me souvient de quelques lignes que tu avais écrites sur Nadir's big chance, qui pourraient tout à fait être repostées telles quelles ici.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Lun 14 Fév - 21:44

The Aerosol Grey Machine est le 1er album de VdGG.



Mal diffusé à l'époque, on trouvait cependant les deux titres du single,Afterwards et Necromancer, dans la compile 68-71.



Afterwards est une superbe chanson de "baroque-acid pop" (désolé, je
suis pas très à l'aise avec les étiquettes), PH y prend une voix de
fausset et un solo de piano "clavecinisé" l'orne joliment. Pas de
guitare électrique dans cet album, pas de sax car David Jackson n'a pas
encore rejoint le groupe, peu d'orgue non plus (alors qu'il deviendra un
élément majeur du son du groupe plus tard). Orthentian St amène plus
directement dans le style plus sombre, lyrique, énervé et, il faut bien
le dire, un peu affecté, des albums suivants de Peter Hammill. On y
trouve les cassures de rythme et les ruptures mélodiques qui seront la
marque des compositions de PH dans ses albums solo comme The Silent
corner and the empty stage. , Into a game , Black smoke Yen, Aquarian,
sont du même tonneau. Octopus est plus proche de ce que deviendra Vdgg
dans The Least we can do et H to He : l'orgue de Banton y tient plus de
place et on peut penser tantôt aux premiers Nice, tantôt au Floyd de
More. Aerosol est un album nerveux, la rythmique Guy Evans (déjà un
tambourineur uber classe) et Keith Ellis (bassiste éphémère du groupe) y
joue un rôle majeur.

La réédition cd y ajoute une version de People you
were going to, un titre qu'on retrouvera dans Nadir. Une version
juvénile et frénétique de la chanson, amusante à comparer avec la
version de Nadir.
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Lun 14 Fév - 21:50

Aerosol Grey Machine, je pense que c'est sans doute le Vdgg qui aurait des chances de plaire à la frange psych-pop du forum: pop fin sixties éthérée et ouvragée, baroque, ouais, baroque, qui commence doucement à virer dans les distorsions expérimentales du tournant 69-71.

Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Lun 14 Fév - 23:23

Dans The Least We Can Do Is Wave To Each Other,
Spoiler:
 
VdGG crée ce son épais, compact et lourd dominé par l'orgue et les saxes (souvent en re re) qui grondent, souvent à l'unisson, qui va devenir sa marque de fabrique. La guitare reste sèche et nulle démonstration de virtuosité, pourtant à la mode à l'époque, ne vient gâcher des chansons dramatisées, théâtralisées, portées par la voix désormais assurée de Peter Hammill qui passe soudainement de la douceur à la douleur, du feulement au rugissement. Le disque comporte également deux ballades, dont le sublime Refugees et Out of my book, nettement plus doucereux
L'un des meilleurs documents live de l'époque de ce disque est ce live de Whatever would Robert have said que voici :

Ici, la version album de White Hammer. Le final, à partir de 6'25 est un bon exemple du (très) gros son de Vdgg :

La réédition cd y a ajouté la face B du single de Refugees, The Boat of a million of years, excellent titre également.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Lun 14 Fév - 23:38

Petit complément au post ci-dessus.
Refugees mérite bien ces 3 versions
1/ la version de l'album (celle du single, présente également dans la réédition, est un peu différente)

2/ une version réenregistrée plus tardivement par PH seul au piano

3/ une version, également par PH seul au piano, mais live (et où il cause en italien)
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Lun 14 Fév - 23:46

Edit: dans la dernière vidéo, PH n'est pas seul : on y entend aussi le violon de Graham Smith (mais on le voit point).
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 15 Fév - 17:30

H to He who am the only one est sorti en 1970, la même année que l'album précédent.
Le titre vient de ça (comptez pas sur moi pour expliquer) :

Spoiler:
 
Les titres s'allongent (5 morceaux seulement), la couleur sonore du précédent album est maintenue, mais certains titres deviennent exagérément lourds (The emperor in his war room) et du coup, on perd en nervosité. Killer, qui ouvre l'album, reste assez dévastateur : il s'agit de l'histoire d'une grosse bestiole qui vit dans les abysses (So you live in the bottom of the sea,) mais qui à la sale manie de becqueter tout ce qui passe à sa portée (and you kill all that come near you.. ou ou ou ou ou ouuuuuu ou-ou-ou-ou-ou-ou-ouuuuuu), du coup, il a du mal à se faire des copains parmi les autres poiscails, forcément ! (but you are very lonely, because all the other fish fear you ou ou ou ou ou ouuuuuu ou-ou-ou-ou-ou-ou-ouuuuuu) alors qu' il aimerait bien se faire des potes et avoir une petite copine (and you crave companionship and someone to call your own) parce qu'il en a marre de se faire chier tout seul comme un gros con (because for the whole of your life you've been living alone). Jackson se paie un gros délire free aux saxes au milieu de tout ça. Quant à House with no door, qui sonne comme une gentille ballade romantique, c'est pas d'une gaieté ébouriffante non plus (There's a house with no door and I'm living there; at nights it gets cold and the days are hard to bear inside.) : jolie métaphore sur la dépression et l'incommunicabilité (There's a house with no bell but then nobody calls; I sometimes find it hard to tell if any are alive at all outside.) et un charmant solo de flute au milieu. Lost est un long cri sur l'amour perdu (Looking out through the tears that blind me my heart bleeds that you may find me or at least that I can forget and be numb, but I can't stop, the words still come : I love you.) et çui-là qui compatit pas, ben c'est qu'il a un coeur de pierre et puis c'est tout. Pioneers over C est l' histoire d'"hypernautes" qui ont passé la vitesse de la lumière (C, donc), et qui se retrouvent dans un univers parallèle et subséquemment, un peu dans la merde. Grande fresque sci-fi et morceau de bravoure scénique, un chouïa gonflant à mon avis.
Spoiler:
 
En résumé, H to He est moins digeste que les 2 précédents et, des 3 albums, The least we can do est celui que je recommanderais le plus chaleureusement à ceux qui voudraient s'intéresser au VdGG, de la période 69-70 s'entend.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 15 Fév - 18:08

Ce gars là, c'est Guy Evans, le batteur de Vdgg



Dernière édition par Peter Mermoz Steinhauser le Lun 14 Mar - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Béroalde De Fuzz
Baron de la bière
avatar

Nombre de messages : 5318
Humeur : DE PROFUNDIS AD TE CLAMAVI
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 15 Fév - 18:14

Une double identité!
Shocked
Damned, mais tout s'explique... ce prosélytisme sonique primesautier et frénétique...! pure et simple autopromotion!
Tu nous l'avais bien caché, sacré canaillou, que t'avais tenu la baguette dans le fleuron de l'ASGA dans ta verte jeunesse.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 15 Fév - 18:17

Je pouffe sous cape, je m'esclaffe in petto !
(Faut dire que les bésicles et la sobriété capillaire y font beaucoup)
Revenir en haut Aller en bas
John the revelator
Master Of The Universe
Master Of The Universe
avatar

Nombre de messages : 7283
Age : 32
Localisation : Dépôts würmiens fluvio-glaciaires
Humeur : Changement climatique
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 15 Fév - 19:36

Moi, j'ai surtout vu que c'était trop bien rangé pour un type qui écoute de l'AGSA (y a baleine sous gravillon!). Un squattage en règle du canap' avec écoute de moultes vinyls et consommation de boissons alcolisées s'impose pour vérifier tout ça!
Revenir en haut Aller en bas
Foxhole
Johnny Thunder
Johnny Thunder
avatar

Nombre de messages : 2447
Age : 23
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 15 Fév - 21:21

@Peter Mermoz Steinhauser a écrit:

(Faut dire que les bésicles et la sobriété capillaire y font beaucoup)

Oui enfin même si on va par là tu ressembles pas trop à Jean-Pierre Coffe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 15 Fév - 21:31

@Peter Mermoz Steinhauser a écrit:

(Faut dire que les bésicles et la sobriété capillaire y font beaucoup)

moi je dis, un peu de calvitie, ça donne de la dignité


ah, zaussi - on te dispense de l'explication de la fusion Hydrogène -> Hélium, d'accord... mais on attend toujours celle du fonctionnement d'un générateur de Van de Graaff tongue
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 15 Fév - 22:43

@ratel a écrit:
on te dispense de l'explication de la fusion Hydrogène -> Hélium, d'accord... mais on attend toujours celle du fonctionnement d'un générateur de Van de Graaff tongue
Tu t'es trahi, Ratel en orthographiant correctement le nom de l'inventeur (Van de Graaff et non Van der Graaf), c'est que tu sais déjà de quoi il retourne ! (et je suis une quiche en physique de toutes façons)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 15 Fév - 23:25

enfer et damnation, je suis démasqué

pour faire amende honorable, l'association d'idée (si on peut appeler ça comme ça) fulgurante et incompréhensible qui m'a assailli, dédiée à Peter

Le Jour se lève sur Abilène (MP3)



une Mandrykaillerie pillée sur le Site de la Connaissance Ultime et de la Sérénité Intérieure
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 15 Fév - 23:53

Pawn Hearts, sorti en 1971, 4e album et dernier du VdGG 1 : le groupe se dissout en 1972 et se reformera en 1975.
Je suis incapable de parler pertinemment de cet album, qui est vraisemblablement le truc le plus important qui était été élaboré pendant la période qui va, grosso modo, de l'invention de l'agriculture jusqu'à nos jours, dans les régions comprises, d'ouest en est, entre Los Angeles et Vladivostok (je dis ça car je connais mal la musique japonaise). Et quand je lis la somme de crétineries affligeantes qui ont été écrites à son sujet, en cherchant sur des sites français de prog, j'en reste tout bonnement consterné. Il faudrait s'appeler Môssieur de Fuzz pour être capable de sortir les formules définitives et trouver les épithètes superlatifs les plus raffinés qui lui rendraient justice. Je préfère vous soumettre la sobre chronique de Mojo à l'occasion de la réédition de 2005 :
Spoiler:
 
Je vais donc faire dans le neutre, le factuel, l'objectif .
1/ Sur la pochette, au recto, on voit Napoléon, John Lennon et le tsar Nicolas II et, au verso, Shakespeare et Hugues Aufray (en bas avec les moustaches). C'est, d'emblée, une preuve irréfutable de qualité.
Spoiler:
 
2/ Les gens qui disent que "A plague of Lightouse keepers" sur la 2e face, est un morceau de 23 minutes, ont tort. Il s'agit de 10 morceaux enchaînés. Les progueux appelleront cela une suite, pour faire prétentieux et néo-classique. Ils ont tort aussi. En fait, c'est un medley, et un medley, ça c'est R'nR, non ?
Spoiler:
 
3/ Toujours pas de guitare électrique, sauf celle de Robert Fripp dans quelques passages, mais allez distinguer ça au milieu de l'orgue saturé et des saxes électrifiés ... Parce que, oui, je vous avais pas dit, mais les saxes de Jackson sont électrifiés et agrémentés de multiples pédales et boitiers d'effet qu'il porte à la ceinture et, en disciple de Roland Kirk, il joue souvent de deux saxes en même temps

On peut voir et entendre ça dans la video de Killer, un titre de H to He dont je parlais plus haut :
Spoiler:
 
4/ Pawn Hearts est un album uber archi surproduit que le groupe ne peut restituer que très approximativement sur scène, du fait des sonorités aberrantes et des effets totalement artificiels dont il est rempli.
5/ Vous aurez compris que Pawn Hearts est l'album qui porte à leur paroxysme les qualificatifs dont on doit l'ingénieuse conjonction à M. de Fuzz: Avant-gardiste, Surréaliste, Aventureux.
Et je ferme ma grande bouche, parce que ça évite de dire des conneries superfétatoires (tautologie, oui, je sais).
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mar 15 Fév - 23:58

@ratel a écrit:




une Mandrykaillerie pillée sur le Site de la Connaissance Ultime et de la Sérénité Intérieure
Ah, le concombre masqué ... En fait, je l'ai choisi plutôt pour le côté masqué que pour le côté concombre. Car le concombre se pèle généralement l'été, alors que moi, c'est plutôt en hiver.
J'irai écouter la chanson et voir ce site dès demain. Promis juré.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mer 16 Fév - 0:14

Il faut écouter le Killer masqué, tel le concombre, dans le post sur Pawn hearts ci-dessus pour se faire une idée du groupe en concert.
Je signale ceci fait partie de la vidéo du concert de Leverkusen en 2005 dont je vous remet ici le lien :

Concert Leverkusen 2005


Dernière édition par Peter Mermoz Steinhauser le Mer 16 Fév - 0:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mer 16 Fév - 0:30

@Peter Mermoz Steinhauser a écrit:
Pawn Hearts, sorti en 1971, 4e album
et dernier du VdGG 1 : le groupe se dissout en 1972 et se reformera en
1975.

ben et l'échantillon ? il est où l'échantillon ? faut lire tout ça sans
écouter un morceau ? non que ça ne soit pas intéressant, mais sans
l'échantillon, quoi, hein, bon...


@Peter Mermoz Steinhauser a écrit:

J'irai écouter la chanson et voir ce site dès demain. Promis juré.

la chanson est un peu une bêtasserie, si mandrykanne, mais le site est celui personnel zé officiel de l'auteur, où il publia en feuilleton les dernières aventures du maître du monde au fur et à mesure que sa plume les éternuait
Revenir en haut Aller en bas
Peter Mermoz Steinhauser
Phenomenal Cat
Phenomenal Cat
avatar

Nombre de messages : 4304
Age : 61
Localisation : Loin de Paris
Humeur : joviale
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Peter Hammill & Van der Graaf Generator   Mer 16 Fév - 0:36

@ratel a écrit:

ben et l'échantillon ? il est où l'échantillon ? faut lire tout ça sans
écouter un morceau ? non que ça ne soit pas intéressant, mais sans
l'échantillon, quoi, hein, bon...
Ecoute donc d'abord , comme je disais, ce "Killer" live dont je parle au-dessus.
Parce que Pawn Hearts, en youtube, non, non, non et non !
Revenir en haut Aller en bas
 
Peter Hammill & Van der Graaf Generator
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Peter Hammill & Van der Graaf Generator
» Van Der Graaf Generator - Peter Hammill
» Peter Hammill
» Van der Graaf Generator
» Van Der Graaf Generator

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum PlanetGong :: Dialogues Rock'n'roll :: Parlons musique...-
Répondre au sujetSauter vers: